Le traitement de l’eau de piscine

Traitement mécanique et traitement chimique …

Le traitement de l’eau de la piscine passe à la fois par la mise en place d’un système de filtration efficace et par la l’utilisation de produits de traitement adaptés (ou dispositif de traitement automatisé). Ces 2 procédés doivent permettre de garder une eau d’excellente qualité, quelle que soit les conditions d’utilisation et environnementales.

Nous vous proposons dans cette rubrique un bref panorama des dispositifs de traitement automatique …

Les dispositifs de traitement automatique

Doseur chimique

Le doseur chimique est un appareil permettant la diffusion lente et régulière d’un produit chimique dans l’eau de la piscine. Ce dispositif est prévu pour accueillir une quantité prédéfinie de produit sous forme de galets, de pastilles ou de solution liquide. Sa capacité peut varier d’un modèle à l’autre. Sur le plan de l’installation, le doseur chimique est couplé au circuit de filtration de la piscine. Il peut être installé en ligne ou en dérivation via l’utilisation d’un by-pass.

Électrolyse au sel

L’électrolyse au sel est une technique de désinfection très efficace, économique et écologique. A l’aide de ce dispositif automatique, l’entretien de l’eau devient moins contraignant et ne nécessite pas d’intervention humaine hormis l’ajout de sel si nécessaire. L’investissement de départ, qui consiste à acquérir un électrolyseur, est vite amorti car l’achat de produits de désinfection n’est plus nécessaire. L’électrolyseur sel piscine se compose d’une cellule qui se place sur la filtration (contenant les électrodes en titane) et d’un boîtier de commande permettant de contrôler et paramétrer le dispositif. La cellule de l’électrolyseur est placé en aval du système de filtration, à l’aide d’un by-Pass. Cette cellule est elle-même raccordée au boîtier de commande qui assura l’alimentation électrique et le contrôle du système.

L’électrolyseur est équipé d’un détecteur de débit qui signale la présence d’eau dans le circuit auquel il est raccordé. L’eau salée passe alors entre les plaques de la cellule de l’électrolyseur. La polarisation s’effectue à l’aide d’un courant continu de basse tension. La réaction électrochimique d’oxydation permet alors de convertir le sel en l’acide hypochloreux. Ce chlore actif naturel détruit les bactéries et micro-organismes de l’eau de la piscine. Une fois son action désinfectante accomplie, le chlore actif retrouve sa forme primaire de sel dissout sous l’effet des UV du soleil et de l’action des baigneurs. Ce processus se renouvelle sans cesse.

Traitement UV

traitement-uv-piscineLe traitement par ultraviolets (UV) est un dispositif moins répandu. Il consiste à exposer l’eau de la piscine à des rayonnements UV de type UVC. La radiation s’effectue dans une chambre de traitement, installée sur le circuit de filtration, et équipée d’une ou plusieurs lampes UV suffisamment puissante. Elle permet de supprimer toutes traces de micro-organismes.

Ce type dispositif apporte une solution curative mais non préventive. C’est la raison pour laquelle l’injection d’un produit rémanent non chloré, en petites doses, permettra de limiter le développement rapide de nouveaux micro-organismes.

Le système de traitement UV est composé d’un boîtier de contrôle et d’une cellule (ou chambre de traitement / réacteur UV), installée sur le circuit de filtration, après le filtre existant.

L’eau débarrassée des plus grosses impuretés passe dans cette chambre de traitement équipée d’une lampe UV à moyenne pression.

L’eau de la piscine subit alors un rayonnement UV de type UVC. Tous les micro-organismes, bactéries, algues sont alors détruits par un processus de photo-oxydation, sans créer de sous-produits (déchets nocifs).

Traitement ozone

Le traitement à l’ozone est un procédé de traitement 100% naturel. L’ozone est produit par un ozonateur, à partir d’une décharge électrique dans du dioxygène. L’ozone est un gaz désinfectant et oxydant très puissant.

Les matières organiques, les bactéries, les germes et les virus sont instantanément détruits au contact de l’ozone. Toutefois, sa durée de vie est courte dans le temps : environ 30 minutes (peu de pouvoir rémanent). Il est donc recommandé d’utiliser en complément des produits chimiques de type chlore ou brome en petites doses. Ce procédé ne donne pas d’odeur, ni de goût à l’eau de la piscine.